Sortie d’Afrique

 Lao  Comments Off on Sortie d’Afrique
Jul 102015
 

Sortie d’Afrique

Copyright: Robert Maculewicz

Quand les premiers humains modernes se sont aventurés hors d’Afrique il y a environ 60 000 ans, ils ont laissé des traces encore visibles aujourd’hui dans des marqueurs génétiques. En cartographiant l’apparence et la fréquence des marqueurs génétiques chez les peuples modernes, il est possible de créer une image de quand et où les humains se sont déplacés dans le monde entier.

Les plus anciens ossements de type Homo sapiens connus apparaissent il y a 200 000 ans dans les fossiles trouvés en 1967 sur le site Omo Kibish en Ethiopie. Le datage exhaustif a été fait en 2005, suite auquel ils ont été appelés Homo sapiens idaltu.

Selon le dossier génétique et paléontologique, nous ne commencions à quitter l’Afrique il y a entre 60 000 et 70 000 ans. Le refroidissement de la Terre et l’apparition de la dernière période glaciaire aurait rendu la vie difficile pour nos ancêtres africains. Une fois que le climat a commencé à s’améliorer, quelques premiers explorateurs se sont aventurés au-delà de l’Afrique. Les premiers habitants ont colonisé le continent eurasiatique probablement à travers le Bab-al-Mandeb séparant aujourd’hui Yémen de Djibouti.

Ces premiers arrivants ont fait une expansion rapide le long des côtes vers l’Inde et ont atteint l’Asie du Sud-Est et l’Australie il y a environ 50 000 ans. La première grande incursion de notre espèce au-delà de l’Afrique nous a conduit tout le chemin à travers le monde.

Continue reading »

Genographic Project

 Lao  Comments Off on Genographic Project
Jul 022015
 

Genographic Project

From Wikipedia, the free encyclopedia

The Genographic Project, launched on 13 April 2005 by the National Geographic Society and IBM, is a multi-year genetic anthropology study that aims to map historical human migration patterns by collecting and analyzing DNA samples from hundreds of thousands of people from around the world.[1]

Field researchers at 11 regional centers around the world collect DNA samples from indigenous populations. The project also sells self-testing kits.The project is a privately funded, not-for-profit collaboration between the National Geographic Society, IBM and the Waitt Foundation.

In Fall 2012, The Genographic Project announced the completion of a new genotyping array, dedicated to Genetic Anthropology, called the GenoChip. GenoChip is specifically designed for anthropological testing and includes SNPs from autosomal DNA, X-chromosome DNA, Y-chromosome DNA and mitochondrial DNA (mtDNA). The design of the new chip was a collaborative effort between Dr. Eran Elhaik of Johns Hopkins, Spencer Wells of National Geographic, Family Tree DNA, and Illumina.[2]
Continue reading »

error: Content is protected !!