Cultures de Hemudu et Shangshan – maisons sur pilotis, culture du riz

 Lao  Comments Off on Cultures de Hemudu et Shangshan – maisons sur pilotis, culture du riz
Jul 022015
 

Culture de Hemudu

La culture de Hemudu (vers 5500-3300 avant l’ère commune AEC1), non loin de l’embouchure du Yangzi, précisément au sud de la baie de Hangzhou, côtoie les cultures de Majiabang (vers 5000-4000) et Songze (vers 4000-3300) dans la région du lac Tai, et les cultures de Beiyinyangying (vers 4000-3300) et Xuejiagang (vers ? -3300) situées plus à l’Ouest de cette région. La culture de Hemudu est plus exactement située au sud de la baie de Hangzhou, dans le Jiangnan, près de la ville actuelle de Yuyao, au Zhejiang, en Chine. Le site de Hemudu a été découvert en 1973.

Historique des découvertes, localisation, périodisation, cultures

Cultures du néolithique moyen en Chine2

La découverte : Cette culture est ainsi nommée après la découverte en 1973 du site de Hemudu, à 22 km au Nord-Ouest de Ningbo au Sud de la baie de Hangzhou. Il a été fouillé intensément jusqu’en 19783. Si des progrès notables avaient été faits dans les années 1950 et 60 pour la reconstitution du passé archéologique du Zhejiang ceci ne concernait que le Nord de Hangzhou, avec les sites de Majiabang, Laoheshan, Qianshanyang, Qiucheng et Shuitianfan. Les premières découvertes concernant Hemudu ont eu lieu à l’Ouest de la préfecture de Ningbo, des petits villages dans le comté de Yuyao 4. Le site de Hemudu s’est révélé être le meilleur parce que le plus riche en informations, dans tous les domaines, sur une civilisation de plus de 5000 ans du Sud-Est de la Chine. L’habitat lacustre, sur pilotis a énormément surpris, alors, en raison de son extrême différence avec l’habitat en terre de la Chine du Nord, qui semblait, dans la Plaine centrale, l’origine et le centre de la culture chinoise. Le site de Tianluoshan a été découvert en 2001, seulement5.
Continue reading »

Découverte archéologique dans la grotte Tam Pa Ling (province de Huà Pan au Laos)

 Lao  Comments Off on Découverte archéologique dans la grotte Tam Pa Ling (province de Huà Pan au Laos)
May 152015
 

Découverte archéologique dans la grotte Tam Pa Ling (province de Huà Pan au Laos)

Copyright: Futura Science

Par Quentin Mauguit, Futura-Sciences

Full article in english: http://www.uscvb.net/docs/14375.full.pdf

L’histoire de l’arrivée des Hommes modernes dans le sud-est asiatique vient de s’éclaircir un peu plus. Des fragments d’un crâne d’Homo sapiensvieux de 46.000 à 63.000 ans ont été trouvés dans une grotte située dans une région montagneuse au Laos. Les premiers migrants, qui sont d’ailleurs arrivés plus tôt que prévu, ne longeaient donc pas toujours les côtes.

Les racines de la lignée humaine sont profondément ancrées sur le continent africain. Des migrations commencées voici 100.000 ans ont depuis permis à nos ancêtres de conquérir l’ensemble de l’Eurasie. L’arrivée et le développement de l’Homme moderne en Europe, il y a environ 45.000 ans, sont bien documentés suite à la mise au jour de nombreux fossiles ou traces archéologiques. En revanche, d’importantes zones d’ombre obscurcissent toujours l’histoire de la colonisation du sud-est asiatique par Homo sapiens. Selon des données génétiques, cet événement aurait pu survenir voici 60.000 ans, mais jusqu’à ce jour aucune preuve fossile n’est venue corroborer cette information.

La découverte en 2009 de plusieurs morceaux d’un crâne dans une grotte située au sein des montagnes annamites au Laos pourrait bien combler ce manque. Selon plusieurs datations, ils appartiendraient au plus vieil homme «totalement moderne » trouvé dans une région continentale en Asie du Sud-Est. L’histoire des migrations dans cette partie du globe pourrait même être repoussée de plus de 20.000 ans. Ces restes humains ont été décrits dans la revue Pnas par Fabrice Demeter, du Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) de Paris.

Continue reading »

error: Content is protected !!